Murphy Cooper, t’es peut-être fluide, mais t’es crissement pas féministe

En réponse à: http://www.nightlife.ca/2016/05/24/le-detesteur-coudonc-es-tu-une-queer-murphy-cooper-je-suis-fluide-oui

C’est drôle, quand des artistes québécois ont recours au «blackface», la gauche hurle au scandale raciste (et c’en est bien un), mais quand des hommes se maquillent et s’habillent «sexy», la gauche applaudit un geste aussi admirable. Qu’y a-t-il d’admirable dans le fait de perpétuer l’oppression des femmes? Désolée de vous apprendre que non, nous les femmes, on ne trouve pas ça très émancipateur le maquillage et les talons hauts. On t’apprend rien en te disant que ça fait quand même plusieurs siècles qu’on subit la pression des corsets, des robes, des mini-jupes, des décolletés, des lèvres pulpeuses, des chirurgies plastiques pis des mèches de cheveux qui ont pas le droit aux faux pas. La féminité de laquelle tu te revendiques, ben nous on lutte tous les jours contre le cadre dans lequel elle nous enferme, celui du tais-toi, sois belle, souris et sois sexy. Parce qu’on apprend vite en tant que femme, que notre rôle c’est de savoir être cute, pour mieux écarter les jambes, pour vous les dudes.

Donc quand tu encenses le rouge à lèvre, ça nous fait un peu grincer des dents tsé. Dans le fond, on s’en criss ben que tu en portes. Fais juste pas dire que ça nous libère, on est capable de se charger de ça nous-mêmes. Ah, et au fait. On aimerait ça te dire que c’est pas mal mascu ce que tu dis. Oui, oui. On aurait pu s’attendre à ce que tu reconnaisses peut-être un peu plus tes privilèges d’homme: tsé le fait qu’on s’attende des femmes à ce qu’elles soient nounounes quand elles font leurs sous-marins Subway, ou inaptes, quand elles sont au bikeshop, ça devrait pas être interprété comme un privilège pour celles-ci. Quoi? Tu souffres de ne pas savoir changer ton pneu de vélo!?!?! Ayoye, finalement mes difficultés financières liées au fait que je doive m’occuper de mes enfants, du ménage, pis de mon chum, en plus de mon emploi à temps partiel, sont vraiment minimes en comparaison avec ce que tu vis. Dis-toi que moi j’aurais bien aimé qu’on me montre à gonfler mon osti pneu de vélo, au lieu de toujours me faire prendre en charge, parce que ça a l’air que les filles c’est trop nono pour ces affaires là. Bienvenue l’indépendance! Tsé, les stéréotypes, ça peut peut-être te faire feeler cheap quand t’es pas capable d’y répondre, mais ce qu’on vit, ça va au-delà du feeling, ça s’incarne concrètement dans le quotidien comme des claques pis des coups.

Être femmes, ça va bien au-delà de se maquiller. Même que nous, on se maquille pas vraiment, pis ça nous a pas empêché d’avoir subi des violences sexuelles, pis d’avoir honte de nos corps, pis d’avoir caché nos menstruations à nos parents pis nos amies, pis de vous torcher, vous les gars, à longueur de journée, mais pas pouvoir l’écrire sur notre C.V. Donc quand tu dis que tu es plus «femme» que ta mère, ta grand-mère, ta copine pis tes amies, ben ça nous hérisse le poil de pubis tsé. Être femme c’est pas un fucking feeling, c’est pas une condition que tu choisis. Être femme, ça a rien de glamour: pas de paillettes ni de confettis. C’est rough en esti. Oser dire que tu es plus femme que les femmes dans ton entourage car tu as de la compassion c’est absolument rien comprendre aux stéréotypes et c’est de se baigner dans un narcissisme misogyne – un entitlement que seul un homme arrive à intérioriser avec des années de socialisation d’homme…malgré tes difficultés épisodiques au Subway…Oops.

Ton étiquette de queer ne change rien. Ton étiquette de queer ne change pas ta socialisation, ne change pas tes années de garçon, et ce n’est surtout pas parce que tu n’incarnes pas le type viril hypermasculin qui prend du steak dans son sous-marin que tu es moins un homme. Il n’existe pas deux classes d’hommes: les masculins et le reste. En relation aux femmes, vous êtes tous issus de la même socialisation, donc ta voix jugée aiguë ne fait pas de toi autre chose qu’un homme. Ouvre donc les horizons et les possibilités de représentations pour les hommes au lieu de tomber dans une logique conservatrice à saveur «progressiste»: pas assez viril pour être un homme + aimer les choses stéréotypiquement féminines = pas un homme? Mais plus proche d’une femme? Donc queer? Ne vois-tu pas l’essentialisme de tes propos? Je dois t’avouer qu’en refusant de me raser et de me maquiller, je dois être un homme? Attend, laisse-moi changer ma Diva Cup et prendre un Midol pour mes crampes menstruelles et mes nausées, je te reviens là dessus.

Mot de la fin. Si tu les trouves dont ben inspirantes les femmes qui t’entourent, ben laisse-les donc parler. Laisse-leur donc la place de s’exprimer sur leur expérience en tant que femme. Pis surtout, surtout. Il y aurait tellement d’autres manières de les célébrer que de mettre du fucking maquillage: tsé il y a pas juste Kim Kardashian là dans la vie. Il y aussi Madeleine Parent, Rosa Luxembourg, Angela Davis, pis j’en passe. Nous les femmes, on sait aussi parler, on sait aussi faire la révolution. Faque si tu veux nous ressembler, torche donc ta mère pis ta copine, c’est ce qu’elles font depuis que tu les connais.

Révolutionnairement,

Réplique radicale

Publicités

6 réflexions sur “Murphy Cooper, t’es peut-être fluide, mais t’es crissement pas féministe

  1. Haha wow. J’ai l’impression d’assister à une scène oùun chien aboie trop fort pour une mouche qui vole devant sa truffe.

    Avez-vous bien lu le texte de Cooper? Avez-vous bien nuancé ses propos? Vous êtes vous informer de qui était ce dude? Je ne croirais pas.

    Pathétique comme « réponse »..

    J'aime

  2. Allô, j’veux pas parler pour tout le monde, mais je me considère féministe. Pourtant je me maquille pis je m’habille sexy quand ça me tente. J’fais ça pour moi, parce que des fois j’aime ça me chixer pis me sentir belle. Ça fait pas de moi une femme moins féministe. Pis ça m’empêche pas de me sentir belle sans tout ça. J’pense que ta vision du féminisme est un peu biaisée. En tout cas. Prends ça comme tu veux mais je ressens beaucoup de colère dans ton texte, pis je trouve que c’est un peu de l’énergie perdue, surtout en t’attaquant à Murphy, qui, dans le fond, est un super bon gars.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s