Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=LPiincmo2mM

« Sometimes the best way to know that people are really seeing you as a woman, and not being polite about knowing you’re trans, is when they are being misogynistic. […] Well, even if I don’t like that, I do get some validation out of it. »

«They thought that my experience of being validated by street harassment was unacceptable and […] unfeminist. The greater good of fighting sexual harassment was more important than the complexities of trans women’s experiences. »

Attention, trigger warning: féministes radicales indignées (et toujours au poste)

Ok. T’as le droit. T’as le droit de sentir que les regards masculins valident ton identité. Ça fait pas de toi une personne moins féministe, ok, on peut s’entendre là dessus. Mais tu attends quoi des féministes au juste? Une approbation? Une médaille? Non.

Mais où est passé ce bon vieux temps où le féminisme était un mouvement social qui mobilisait les femmes dans une lutte politique revendiquant rien de moins que l’abolition du patriarcat et de ses institutions sous toutes ses formes? Force est de constater que les féministes d’aujourd’hui ont mieux à faire. Pour réinventer la lutte, rien de mieux que de prendre un selfie, mettre du glitter et être chix. Parce que le #féminisme, c’est tendance, mais faudrait pas trop déranger quand même ! Alors on se met du rouge-à-lèvre féministe, on sort notre hello kitty féministe, pis on vit notre vie féministe. Parce qu’on est en 2016. Quand même. Chaque petit geste compte. Alors le féminisme, aujourd’hui, ben, c’est tout ce que tu veux ! Je suis valide, nous sommes valides. Viens pas invalider mon expérience, espèce de “cis-TERF” (c’est bien ça, le mot en vogue ces jours-ci, right?). En pointant ton doigt à la caméra, tu sembles dire que « It’s their fault (feminists) of building a whole worldview that does not allow for trans womens’ lives ». Mais quelle surprise! De toute façon, c’est toujours la faute aux féministes de peter le fun des autres. #oldnews #boucémissaire

C’est ben correct de te sentir belle. De te sentir femme. Tu as raison, tu ne devrais pas t’excuser pour ton expérience personnelle. Ben d’accord. Tout comme on devrait pas nous excuser de nous indigner par le fait que se faire catcaller puisse être envisagé comme une expérience légitime d’un point de vue féministe. Tu sais, il n’y a pas que les femmes trans qui se font «valider» en sortant de chez elles. Nous, tu sais, on a pas un style très féminin, pis on se fait valider en ostie quand on sort dans la rue. Bienvenue dans la classe des femmes! Reste qu’on est d’accord avec ta conclusion: « On the one hand, It’s true that I’m validated, on the other hand, it’s true that I often feel afraid when that happens ». That’s the point: comment se faire reconnaître en tant que femme dans un monde où nous sommes des objets sexuels qui n’existent que pour le plaisir des hommes? Sérieux.

Pour toutes celles qui se sentent bien dans leur peau et qui aiment se sentir sexy et regardées. Tant mieux. Mais il faudra accepter la dure réalité que non… c’est pas de l’empowerment. C’est pas révolutionnaire. Ça ne change pas les choses et ça met un pansement sur un bobo. Le féminisme, c’est pas le fun (désolée). Le féminisme, ça sert pas à valider l’expérience des femmes qui se sentent reconnues lorsqu’elles sont objectifées. Ça, c’est la job du patriarcat. Depuis toujours, on nous apprend à sexualiser l’objectification, pour qu’on en arrive à se sentir sexy à être des objets, si tu fais bien l’équation. Où sont les féministes pour dire que nos corps ne sont pas des fétiches qui n’existent que pour être fourrés?

Ça m’fait penser. L’année dernière, la comédienne trans Laverne Cox posait nue pour le magasine de beauté américain Allure. Un geste acclamé de part et d’autres. Un pas de plus vers la reconnaissance sociale des femmes trans, disait-on. Elles peuvent aussi se sentir belles et aimer leur corps. Bien dans sa peau, je veux bien, mais n’y aurait-il pas d’autres moyen d’encourager les femmes à moins détester leur corps qu’en posant nue sur un magazine de mode, tout en ne défiant aucun standard de beauté? Oui je répète, aucun standard de beauté?! Quel message envoie-t-on lorsque l’on affirme que l’empowerment féministe c’est se sentir belle à être objectifiée? On en avait pas assez des pubs sexistes pis des standards de beauté inatteignables? On en avait pas assez d’être traitées en objets sexuels? Là, on est prêtes à faire des concessions et affirmer que dans certains cas, ça va? Que c’est même féministe? Que dans certains cas, c’est acceptable? Pis si nous on trouve ça problématique, c’tu parce qu’on est trop pognées? Pas assez bien dans notre corps? Trop « orthodoxes » comme tu dis? Please. Amène le nous ton magazine qu’on y pose un beau fuck you, on va te montrer c’est quoi être gracieuses (pis poilues, eh oui!). Parce que l’empowerment par la féminité, on y croit pas. Oups.

Notre «greater good» comme tu dis, en tant que féministes, c’est de faire en sorte que les hommes soient tenus responsables de l’objectification et des violences qu’ils nous infligent. C’est mettre la sécurité des femmes en priorité. C’est par ça qu’on sera émancipées. C’est un projet collectif. That’s it. Ah oui, et ce n’est jamais un bon signe quand un projet social mise davantage sur les sentiments de valorisation individuels, remarque. Meh.

Se donner du pouvoir, c’est challenger ceux qui en ont: pas leur plaire, se soumettre et en plus leur dire qu’on est bien la dedans.
Nous, féministes, ne cherchons pas à exister par l’entremise du regard masculin.
Nous, femmes, ne vivons pas pour être des fuck toys «validées» par les hommes. Voir qu’on doit répéter ça, même en 2016. #sorrynotsorry

Radicales tant qu’il le faudra.

l.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s